Le Chiffon en podcast

Une fois par mois, les petits nuisibles du Chiffon retournent toutes les poubelles de Paname pour dégoter un micro qui ne grésille pas trop. 

A  eux la liberté de pouvoir dire tout ce qui leur chante sur les ondes, et d'onduler au rythme des chansons qu'ils aiment ! Les rats se faufilent ensuite sous la porte des studios de Radio Libertaire - pour diffuser leur émission tous les deuxièmes samedis du mois de 10h à 11h30. 

Pour toutes celles et tous ceux qui triment le week-end, pour celles et ceux qui n'ont pas envie de lever leurs museaux de leurs oreillers - bref, pour toutes les rates et tous les rats qui ont loupé l'émission : la voici en podcast !
Des catacombes au LEØ : on réinvente le travail ?
(Tu peux avancer à 6 min 25 sur le lien)
Un podcast enregistré dans les catacombes, 20 mètres sous Paris, ça claque, non ?
Dans cet épisode, nous retrouvons Roxane, sociologue des cataphiles (les gens qui aiment crapahuter dans les "ktas") pour revenir ensemble sur un article paru dans le deuxième numéro du Chiffon. Des centaines de personnes aiment venir se terrer sous Paris pour festoyer, rigoler... mais aussi pour nettoyer, restaurer de vielles fondations ou gratter des graffitis. Le travail accompli s'apparente presque à un service public, rendu sans contrepartie d'argent ou de pouvoir. Comment ? Pourquoi ? On en discute avec Amélie et Paul, du LEØ : dans leur squat, tous types de déchets du capitalisme sont recyclés et revalorisés. Là aussi, des personnes "travaillent" bénévolement, et même illégalement pour le bien commun...
La TEP de Ménilmontant, c'est un lieu occupé dans le 11ème. Un bâtiment d'habitations devait être construit sur cet ancien terrain de sport, mais les habitant.es du quartier n'en ont pas voulu. Les rats du Chiffon y avaient fait un tour dès le premier numéro du journal, pour creuser une question : on a entendu dire que des bobos-écolos squattent ce terrain et empêchent les classes populaires de se loger correctement... c'est vrai ? On en discute avec Camille, qui vient pour sa part de se faire expulser des Jardins d'Aubervilliers. Là aussi, les habitant.es se sont opposé.es à la bétonisation... avant de se faire déloger par les forces du désordre.
Copyright © 2021 Le Chiffon

Contact : le_chiffon@riseup.net